C’est la fin du double rond-point de Wihogne

L’actuel double rond-point, installé sur la Chaussée de Tongres à Wihogne situé au carrefour de la rue Lambert Dewonck et la chaussée Brunehaut, va bientôt disparaître. Un grand rond-point unique va remplacer ce système provisoire qui fait polémique.

C’est en 2011 que le double rond-point de Wihogne a vu le jour. L’objectif était de sécuriser cette longue ligne droite et de ralentir les automobilistes qui roulent parfois à des vitesses excessives sur la chaussée de Tongres. L’échevin de l’Urbanisme et des Travaux de Juprelle, Jonathan Grevesse, tient à préciser que la commune n’a pas eu grande influence sur la construction de ce double rond-point : «  Le SPW n’a pas proposé le meilleur aménagement  », explique-t-il. En effet, c’est le SPW (Service Public de Wallonie) qui a décidé de mettre en place ce système car il y avait cinq entrées, trop éloignées les unes des autres.

Ce double rond-point fait polémique auprès des habitants et des automobilistes depuis son installation : «  C’est une zone dangereuse pour les habitants et il est temps que cela change  », nous confie une voisine des lieux.

Une zone dangereuse

De fait, les week-ends, bon nombre de fêtards reviennent de discothèques de la chaussée de Tongres situées en Flandre. Sous l’influence de l’alcool, certains n’aperçoivent pas le carrefour et perdent le contrôle de leur véhicule. La plupart du temps, ce ne sont que des dégâts matériels, mais il est déjà arrivé qu’une femme se retrouve entre la vie et la mort.

Ce week-end encore...

Ce week-end encore, une voiture sur un des deux ronds-points...

Au début, certains automobilistes prenaient les ronds-points à contresens alors qu’il faut serpenter dans deux sens giratoires, coup sur coup, pour continuer sa route. rendant son utilisation un peu compliquée…

Après plusieurs réunions avec les riverains, le SPW et la commune ont décidé de supprimer le double rond-point et de le remplacer par un nouveau rond-point unique avec l’objectif de réduire le nombre d’accidents dans ce carrefour : «  Cela devrait réduire le nombre d’accidents, même si la plupart de ceux-ci sont la conséquence de prise d’alcool ou de produits stupéfiants  », affirme l’échevin. Ce dispositif provisoire est démontable, il est donc facile à retirer.

D’après l’échevin, si tout se passe comme il se doit, la construction de celui-ci débutera en 2018. La commune recevra une aide de la Région qui déboursera près de 700.000 euros pour la confection de ce nouveau grand rond-point unique.

Des avis divergents

Les réactions du côté de la population sont mitigées : « Je pense que ce sera beaucoup plus simple. Le fait de n’avoir qu’un seul et unique rond-point me paraît logique ! Je n’ai jamais compris pourquoi il y en avait deux, c’est très dangereux  », explique un fêtard qui passe souvent par là.

D’un autre point de vue, les habitants de Wihogne sont plus pessimistes : «  Je ne pense pas qu’un rond-point unique soit une solution. Il faudrait plus de contrôles, de casses vitesse car les gens roulent à des vitesses démesurées sous l’effet de l’alcool sur cette longue ligne droite  », raconte une riveraine qui est fréquemment réveillée par les accidents.

Les commentaires sont fermés.